20 décembre 2005 2 20 /12 /décembre /2005 08:58

 

          Honorius le vieux Sorcier de Médiéval et Moyen-Age a relevé le défi d'Angeline, écrire un texte avec des mots imposés, si vous êtes curieux allez voir ICI. Il m'en reste un autre de défi, l'article pour la Dragonne (et ce n'est pas le plus facile) ... Elle devra attendre après les Fêtes de fin d'année, pour l'instant le vieux sorcier a d'autres projets... Moultes ripailles, si son genou le laisse en paix ! Amitiés à vous... Bisous les filles.  

 

 

Repost 0
Publié par Honorius - dans Les Infos
commenter cet article
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 19:00

 

 
                                        Ribeauvillé, charmante petite ville d’Alsace est surtout connue pour sa fête des Ménétriers (Pfifferdaj)  et son marché de Noël médiéval. Honorius et ses amis des Flambeaux de l’Allan (Sire Philippe le Templier et Dame Clémence, Sieur Heimrich l’empaleur et Dame Hermine, Moriganne, Dame Belette et Messire Yvan le nécromancien) ne pouvaient manquer de lui rendre visite. Occupée depuis le néolithique, Ribeauvillé (en alsacien Rappschwihr) apparaît sur les anciennes archives pour la première fois en 759. Au moyen-âge et depuis le XIe siècle, les Seigneurs de Rappoltstein (Ribeaupierre) résidaient dans le superbe château de Saint-Ulrich toujours visitable, mais avec un peu de courage, car la forteresse domine la ville sur un éperon rocheux non accessible à nos modernes chariotes. Ces seigneurs étaient les protecteurs de tous les musiciens itinérants et baladins d’Alsace… ce qui explique la tradition du Pfifferdaj !  C’est une ville magnifique, pleine de caractère avec de nombreux bâtiments médiévaux et Renaissance… C’est un réel plaisir de se promener dans les ruelles de Ribeauvillé et de découvrir les très nombreuses traces de son glorieux passé, surtout pendant le marché de Noël ou milles odeurs agréables (pains d’épices, vins chauds, soupes, cochonnailles, pains et gâteaux variés…) viennent agréablement chatouiller les narines… (gourmand ! moi…c’est une légende.. hi hi) Le plaisir de l’œil et des sens… en parlant de l’œil voici quelques photos de cette manifestation (merci Francis…)  et n'oubliez pas de pointer la souris sur la photo... juste une fraction de seconde et cela s'affiche (je rajoute cela pour certains, vous ne trouvez pas que cela sent le soufre ici... rires)
 
 
la petite troupe... bien couverte car il fait froid en ce moment en Alsace http://medieval-moyen-age.net
 
 
Ribeauvillé et son célèbre château médiéval http://medieval-moyen-age.net
 
 
 
Nos amis de la troupe Ysengrimus et des petits elfes perdus... mais heureux
 
 
 
Avec Honorius cela finit toujours par de bonnes ripailles. Joyeux Noël à vous tous. Bisous les filles 
 
 
 
Repost 0
Publié par Honorius - dans Nos promenades
commenter cet article
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 17:18

 

                                       Les gens du Moyen-Age boivent de la cervoise (orge et épeautre fermentés) souvent parfumée d’herbes. Le houblon en fait partie, mais il lui faudra quatre siècles pour s’imposer. Pour le whisky (connu des Arabes qui distillaient des grains d’orge !) et selon la légende, il fut rapporté en Irlande par saint Patrick, mais les Ecossais disent aussi que se sont eux qui l’ont fabriqué… Ce qui est un grave dilemme ! Le vieux sorcier préfère et de loin… l’écossais pur malt et d’au moins 20 ans d’age ! Il est amusant de savoir que l’usage de cette célèbre boisson était réservée aux abbayes celtes ! On s’abreuve aussi à l’époque médiévale d’hydromel et de vin. Pour la petite histoire c’est du coté de l’Egypte et de la Mésopotamie que serait née la culture de la vigne… et la production du vin. Les archéologues ont retrouvé en Syrie des pressoirs datant de 8000 ans avant Jésus Christ… Les Phéniciens et les Grecs développent ensuite la culture du raisin tout autour du bassin méditerranéen, mais ce sont les Romains qui l’implantèrent définitivement en Gaule et en Germanie. La chute de l’Empire romain verra le déclin des vignobles. Il faudra attendre l’époque de Charlemagne et surtout les monastères du XIIe siècle (encore les saints hommes !) pour que la viticulture connaisse un nouveau développement en quantité et surtout en qualité… Tout cela pour vous présenter une autre recette d’Hypocras, la célèbre boisson du Moyen-Age, que m’a proposé Dame Sissi dans un commentaire. Visitez son site, elle vous propose d’autres recettes de cette boisson divine. J'en profite pour donner le lien sur une de nos recettes "Les poires à l'Hypocras..." Je conclurai cet article en vous recommandant de ne point abuser pendant les fêtes (comme moi !) de cette autre boisson aux bulles légères, aussi inventée par un moine !  
 
      Il faut vous procurer

 -         1 litre de bon vin rouge
 -         2 bâtons de vanille
 -         1 bâton de cannelle
 -         150 gr de framboises
 -         1 cuillère à café de muscade moulue
 -         6 clous de girofle


                                       Il faut faire bouillir le tout puis laisser infuser pendant 24 h. Vous ferez ensuite un caramel avec 200 gr de sucre. Déglacez-le avec le vin (que vous aurez filtré) et laissez réduire jusqu'à l'épaississement voulu. Servir bien frais… Et régalez-vous !
 
 
 
l'hypocras du moyen-age, les moines de l'époque médiévale aimaient cela http://medieval-moyen-age.net
 
La preuve... par l'image ! (Frère Jean des Flambeaux de l'Allan)
 
 
 
Repost 0
15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 23:18

 

                                       Je voyage dans le temps du monde médiéval à notre époque moderne, je voyage aussi au pays des contes de Noël... J'ai volé au secours de mon ami Gibus au prise avec la sorcière que l'on nomme Carabosse.... Allez voir ICI  ... 

 

 

http://isis-univers.over-blog.com et http://medieval-moyen-age.net

Pour la suite de cette belle histoire de Noël visitez le site de mon Amie  

 

 

Repost 0
Publié par Honorius - dans Nos promenades
commenter cet article
14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 19:34

 

                                       Othon de Granson est né vers 1330 dans le canton de Vaux, Chevalier, homme de guerre,  Croisé en Orient, il mourra en 1397 à Bourg-en-Bresse lors d’un duel judiciaire, on l’accusait d’avoir assassiné Amédée VII (le comte rouge), c’était à mon avis plutôt une sordide histoire de possession de terre… C’est sans doute aussi le plus grand poète suisse du Moyen-Age. Ayant vécu à la Cour de Savoie, c’est en français qu’il nous laissera ses plus jolis textes. Il restera pour beaucoup le prototype de l’amant mélancolique vêtu de noir, mais annonce aussi par ses textes (pas toujours pour la même Dame) la crise et bientôt la fin de l’amour courtois…je vous livre donc un de ses poèmes (et merci à notre Heimrich l’empaleur, membre des Flambeaux de l’Allan ) La superbe illustration est de la grande artiste Magali Villeneuve, visitez son site, il est magnifique…
 
 
 

La grand beauté de vo viaire clair
 
La grand beauté de vo viaire clair
Et la douceur dont vous êtes parée
Me fait de vous si fort énamouré,
Chère dame, qu’avoir ne puis durée.
A toute heure est en vous ma pensée.
Désir m’assaut durement par rigueur.
Et si par vous ne m’est grâce donnée,
En languissant définiront mes jours.
      
Allégement ne pourraie trouver
Du mal que j’ai par créature née,
Si par vous non, en qui veut affermer
Entièrement mon cœur, sans dessevrée.
Il est vôtre, longtemps vous ai aimée
Céléement, sans en faire clameur.
Et si l’amour de vous m’est refusée
En languissant définiront mes jours.
       
Ci vous supplie humblement que passer
Ma requête veuillez, s’il vous agrée.
Assez pouvez connaître mon penser
Par ma chanson, qui ballade est nommée.
Plus ne vous dis, belle très désirée,
Démontrez-moi, s’il vous plaît, vo douceur,
Car autrement soyez acertainée,
En languissant définiront mes jours.

 

 

dessin de Magali Villeneuve 

 

 
Repost 0
Publié par Honorius - dans Les mots anciens
commenter cet article

Rechercher

♦♦♦