4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 00:11

Voici une nouvelle rubrique sur Médiéval et Moyen Age. Elle paraîtra plus régulièrement que les articles de fonds. On y trouvera un peu de tout, des proverbes anciens, des trucs de rebouteux ou de sorcières, des recettes anciennes d’élixir ou de santé, un personnage mystère à découvrir avec un petit cadeau à la clef, une actualité littéraire ou du web… Bref un peu de tout, mais toujours en rapport avec le moyen age.

Si vous avez une info en rapport avec le moyen age : date proche d’une de vos manifestations, parution d’un livre, un site Internet ou une association à promouvoir… vous pouvez nous faire parvenir un message ICI

Les œufs de Pâques au Moyen Age

Dans l’Antiquité l’œuf était le symbole du renouveau et de la vie, c’est pourquoi Romains et Egyptiens s’offraient des œufs décorés au printemps. Les premiers Chrétiens firent de l’œuf un symbole religieux, encore de nos jours il représente pour eux le tombeau d’où le christ est sorti ressuscité. Au moyen age pendant le Carême il était interdit de consommer des œufs, c’est pourquoi le peuple les conservait pour les offrir peints le jour de Pâques. Dans la tradition médiévale et catholique, ce sont les cloches parties à Rome le jeudi saint qui reviennent la nuit de la résurrection du Christ pour les offrir aux enfants… et aux grands ! Pour ma part je suis content que depuis le 19e siècle les œufs soient en chocolat !

Le proverbe ancien de Médiéval et Moyen Age

« Au mois d’avril, toute bête change de poil » Si vous avez un chien ou un chat, vous pourrez vite vous en rendre compte !

La pierre du mois d’avril

La sorcière Moriganne dit qu’il faut se méfier du diamant. En effet si cette pierre rend le sage plus sage, elle rend aussi le fou… plus fou !

Le prénom médiéval du jour

Isidore. Un prénom d’origine grecque. Saint Isidore (560-636) était un archevêque Espagnol du début du moyen age. Grand érudit pour l’époque, il a été un conseiller écouté et important des rois Wisigoths. Il a laissé de nombreux ouvrages dont « histoire des Goths » très utile encore de nos jours pour la connaissance de ce peuple

Le personnage mystère de Médiéval et Moyen Age

Trouvez le nom de ce personnage, si vous êtes plusieurs à trouver je tirerai au sort le gagnant qui recevra mon CD collector « La légende du Pont Sarrazin ». Ce CD est très recherché par les fans du groupe Ange, car Christian Decamps en personne raconte cette légende sur le second titre.

« Je suis mort en 1368, j’ai été le médecin officiel de plusieurs papes. J’ai contracté la peste et je m’en suis guéri. Qui suis-je ? »

Votre réponse ICI sous 15 jours. Solution et gagnant(e) dans une prochaine brève.

Les brèves de Médiéval et Moyen Age

Partager cet article

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 14:11

Chaque époque a ses prénoms favoris, il en était de même pour la période médiévale et le Moyen Age. Découvrez les ici…

 

Chaque année on a souvent l’impression que tout le monde se consulte pour choisir les mêmes ! Coïncidence ? Phénomènes de mode ? Personnages célèbres ? Sans doute un peu de tout cela. Il semble que se soit ainsi depuis la nuit des temps. Pour 2014 par exemple, les prénoms à la mode étaient Lucas, Louise, Raphaël, Jade… Pour la période médiévale il suffit de consulter les généalogies princières sur plusieurs siècles pour remarquer la même chose. Voici quelques uns des prénoms les plus populaires du Moyen Age, il y en a d’autres… J’ai rajouté le début de la Renaissance.

 

752 - 900

Baudoin, Eudes, Foulques, Pépin, Alain, Arnaud, Arnould, Bérenger, Bernard, Conrad, Herbert, Hildebert (Gilbert), Honoré, Hugues, lsaac, Loup, Milon, Raoul, Rodolphe, Roger, Raimond, Régnier, Richard, Robert, Roland, Willebert.

 

900 - 1000

Guillaume, Gui, Othon ou Otton, Geoffroi, Thibaud. Adolphe, Albert, Giselbert, Adelelm, Adalbert, Aimar, Aimon, Alfred, Archamhaud, Albéric, Bruno, Bouchard, Etienne, Éric, Emmeric, Gaston, Gautier, Gerbert, Henri, Herbert, Hervé, Ives, Waleran, Adèle, Mathilde.

 

1000 - 1100

Enguerrand, Amauri, Baudri, Conan, Dagobert, Eudon, Evrard, Eustache, Gervais, Guido, Guilbert, Hardouin, Lambert, Nacaire, Manassès, Nicolas, Philippe, Pierre, Pons, Renaud, Simon, Adélaïde, Berthe, Ermangarde, Euphrosine, Havoise.

 

1100 - 1200

Anselme, Aimon, Alphonse, Arthur, Barthélemi, Berthold, Bertrand, Charles, Gérard, Josse, Matthieu, Samson, Thierry, Agnès, Mahaut, Constance, Béatrix, Denise, Elisabeth, Éléonore, Ermessinde, Ide, lsabel, Marguerite, Marie.

 

1200 - 1300

Tristan, Thomas, Jacques, Gérard, Anselme, Arnoul, Adam, Conon, Edouard, Gaucher, Gilles, Louis, Sulpice, Jeanne, Alix, Yolande, Blanche, Clémence, Isabelle.

 

1300 - 1400

André, Amédée, Arnaud, Florent, Humbert, Matthieu. Olivier, Aliénor, Catherine, Cécile, Péronelle, Reine.

 

1400 - 1500

René, François, Engilbert, Phébus, Philibert, Antoinette, Anne, Jacqueline, Nicole.

 

1500 - 1600

Antoine, Bernardin, César, Claude, Sébastien, Diane, Henriette, Louise, Léonor, Susanne.

 

1600 - 1700

Armand, Eugène, Joseph, Jules, Françoise.

 

Autres articles sur les noms et prénoms ICI

Partager cet article

Publié par Honorius - dans Un peu d'histoire
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 16:08

 

Nous voila le dernier jour du mois de janvier 2015, date fatidique car je n’ai pas volontairement mis mon site Médiéval et Moyen Age sur la nouvelle plate forme d’Overblog. Présent sur la toile depuis plus de 10 ans,  je le trouvais bien ainsi, surtout comme il était devenu grâce au Kikojo, simple, fonctionnel, apprécié de beaucoup… 

 

Je n’aime pas non plus que l’on m’impose des choses, surtout en tant que client payant. Les nombreux échos négatifs de ceux qui ont fait  la bascule ne m’ont pas incité à appuyer sur le bouton.  J’avoue aussi que je n’ai guère les compétences informatiques, ni le courage pour faire ce qu’il faut pour remettre à peu près un site en état en cas d’autodestruction !! C’est pourquoi c’est peut être aujourd’hui ma dernière intervention ici, juste au moment ou j’avais retrouvé l’envie de reprendre sérieusement l’écriture, dommage… 

 

Je ne sais pas ce qu’il va se passer dans quelques heures ou quelques jours pour mon site, mais ce ne sera pas avec mon accord ! 

 

On pourra toujours me contacter si besoin, vous avez mes coordonnées mail sur la page de l’association et en bas de cette page… pour l’instant…

 

L’association médiévale des Flambeaux de l’Allan sera en 2015 toujours présente sur quelques fêtes médiévales, on se croisera peut être… 

 

En attendant je remercie tous ceux connus ou inconnus qui ont fait un bout de chemin avec Médiéval et Moyen Age. Je vous avoue que j’ai un peu les boules, c’est un peu mon bébé qu’on assassine… 

 

A bientôt ou à jamais… 

 

Votre vieux sorcier et… bisous les filles !

 

Partager cet article

Publié par Honorius - dans Les Infos
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 13:36

 

Maître Honorius et la troupe des Flambeaux de l’Allan vous souhaite une bonne et heureuse année 2015. Quelle vous apporte bonheur, amour et surtout santé … et aussi un peu d’argent pour entretenir tout cela … Bisous les filles !

Le lien vers un ancien article parlant de l’ancienne tradition du baiser sous le gui… ICI

 

Partager cet article

Publié par Honorius - dans Les Infos
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 10:34

 

Voila plus de trois ans tu nous quittais mon vieux compagnon, un vendredi 13, ultime pirouette de ton personnage aux Flambeaux de l’Allan, Philippe le Templier. J’aime à t’imaginer chevauchant un destrier blanc dans un autre plan de l’existence. Tu me manques… J’ai retrouvé un de tes écrits que je n’avais pas publié à l’époque, car plus contemporain, je le pose aujourd’hui sur Médiéval et Moyen Age. C’est :

 

« L’histoire des 47 Rônin »  

 

Nous sommes pendant l’hiver de 1702, au pays des hommes jaunes que vous nommez le Japon, et nous en notre temps Cipango. Il fait froid et nuit, mais dans les ténèbres, 47 Samouraï fortement armés et en armure se dirigent vers le Château de leur ennemi, dans le but de le prendre. Cette troupe n’est pas nombreuse, 47 hommes, mais quels hommes et de quelle trempe ? 

 

Tout a commencé près d’un an auparavant par l’envoi de l’ambassade annuelle que le 113 Mikado Higashiyama (Empereur, Gardien des Traditions) adressait au Shogun Tokugawa Tsunayoshi (Seigneur de la Guerre, grand Général), ambassade devant être reçue suivant les lois de l’honneur. 

 

Le Shogun désigna alors le Jeune Daimyô Asano Naganori pour cette mission de confiance et fort honorable. Le Daimyô voulant bien faire demanda conseil au Samouraï Kira Yoshinaka, Maître de Cérémonie du Shogun et le pria de bien vouloir le conseiller. Pour ce faire, il apporta un présent qui malheureusement ne convint pas à Kira, lequel insulta publiquement Asano, le poussant dans ses derniers retranchements tant et si bien que notre Daimyô blessa Kira de son sabre à la tête et au bras. 

 

Ceci était trop pour la loi du Shogunat, aussi le Shogun condamna le Daimyô à faire amende honorable par son suicide. Ce jugement était inique pour l’époque, car les deux parties auraient du faire l’objet d’un jugement (question d’honneur). Le Daimyô se suicida donc, ses biens furent confisqués et sa famille traînée dans le déshonneur, perdit tous ses titres. Les Samouraï se trouvant sans maître devinrent des Rônin (errants, sans emploi).

 

Fortement blessés dans leur fidélité et leur honneur, 47 Rônin sous les ordres de leur chef Oishi, attendirent plusieurs mois le moment favorable se faisant passer pour des hommes déchus et dépravés. 

 

En décembre 1702, nos héros attaquèrent et prirent le château du Maître de Cérémonie Kira, et l’ayant fait prisonnier lui proposèrent une mort dans l’honneur (Voie du Samouraï, ou Bushidô),  Kira refusa en tremblant, alors nos Rônin le décapitèrent au sabre, lavèrent sa tête dans le puits du Château et la déposèrent sur la tombe de leur bien aimé Daimyô en signe de fidélité même au-delà de la mort. 

 

Un des 47 se rendit auprès des autres Samouraï du Daimyô et annonça l’accomplissement de la vengeance, tandis que les 46 autres se rendirent au Shogun, lequel malgré une évidente sympathie et le soutien du Peuple, les condamna tous au suicide. Nos guerriers s’exécutèrent de bonne grâce sur la tombe de leur maître bien aimé. Le Messager des 47 fut gracié et à sa mort il rejoignit ses camarades Rônin et son  Daimyô. 

 

Il semblerait qu’un des Samouraï n’ayant pas participé à l’expédition se suicida sur la tombe des 47, afin de mourir dans l’honneur. Quant à la famille du Daimyô elle retrouva ses titres et ses biens tandis que celle du Maître de Cérémonie fut spoliée. 

 

De nos jours encore, les tombes du Daimyô et des 47 Rônin font l’objet d’un culte, les Japonais appréciant tout particulièrement l’esprit chevaleresque et la fidélité des Rônin. Plusieurs récits furent tirés de cette histoire, en particulier : « Les 7 Samouraï », et plus tard « les 7 Mercenaires » bien que les évènements ne concordent pas, mais valorisant l’esprit du guerrier fidèle et désintéressé de l’époque. 

 

Ce code de l’honneur du Guerrier a hélas été troublé par les agissements durant la guerre avec la Russie, la Chine et la Seconde Guerre Mondiale, où le paroxysme fut atteint avec les attaques Kamikazes, ce qui en rien ne rappelait l’honneur des Rônin : mais qui sommes nous pour juger ? 

 

PHILIPPE LE TEMPLIER 

 

Partager cet article

Publié par Honorius - dans Un peu d'histoire
commenter cet article

  • : Medieval et Moyen Age
  • : Articles variés sur le moyen age et la période médiévale : histoire du moyen age, vocabulaire, noms anciens, légendes, recettes de cuisine, mystères et secrets du moyen age, sorcellerie, templiers, plantes et potions, proverbes et dictons…
  • Contact

Rechercher

♦♦♦