8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 16:58

 

Au XIVème siècle, les sciences médicales se retrouvent face à de nombreux préjugés : des grands médecins mêlent médecine et superstitions. On retrouve d’ailleurs dans leurs œuvres un mélange de scolastique, de critiques et de superstitions. D’un côté, la médecine avait fait de grandes avancées avec l’étude des auteurs anciens, l’observation et l’expérience, et d’un autre côté, de solides fondements manquaient à la médecine et l’anatomie n’était pas suffisamment étudiée.

 

Au XIVème siècle, l’astrologie tient une place importante en médecine et son rôle est encore important durant la période moderne. Tout le monde admet cette science, que se soient les rois, les grands savants ou le peuple. L'astrologie est une pratique ancienne que différentes civilisations ont apparemment développée indépendamment. On la retrouve à Babylone dès 3000 av J-C, en Chine aux environs de 2000 av J-C, et diverses formes d'astrologie existaient également dans l'Inde antique et chez les Mayas d'Amérique centrale. Vers 500 av J-C, l'astrologie se répand en Grèce, où des philosophes comme Pythagore s'y référèrent dans leurs études religieuses et astronomiques.

Dans l’astrologie, on observe les positions et déplacements des corps astraux, en particulier le Soleil, la Lune et les Planètes pour interpréter les événements terrestres.

Le célèbre médecin Guy de Chauliac explique la Grande Peste Noire de 1348 par la position des astres.

 

Les astrologues anciens ont créé le zodiaque, une zone imaginaire qui fut divisée en douze parties égales, les signes, qui portent chacun le nom de la constellation qui s’y trouve. On considère aussi l’homme comme un petit monde, et toutes les parties de l’univers ont leur analogue dans ce petit monde. Ainsi, l’homme est divisé en douze parties, dont chacune est gouvernée par le signe du zodiaque correspondant. Cette observation des signes du corps sert pour le traitement des maladies, pour les saignées et les purgations.

 

Le Bélier pour la tête.

Le Taureau pour le cou.

Les Gémeaux pour les épaules, les bras et les mains.

Le Cancer pour la poitrine.

Le Lion pour l’estomac.

La Vierge pour le ventre.

La Balance pour le petit ventre et les fesses.

Le Scorpion pour les parties honteuses et le fondement.

Le Sagittaire pour les cuisses.

Le Capricorne pour les genoux.

Le Verseau pour les Jambes.

Le Poissons pour les pieds.

 

De plus, chaque signe se retrouve dans la nature d’un élément : cela permet que l’observation des humeurs se fasse d’une manière plus précise. On trouve donc :

 

Pour le Feu : Bélier, Lion, Sagittaire.

Pour L’Air : Gémeaux, Balance, Verseau.

Pour l’Eau : Cancer, Scorpion, Poisson.

Pour la Terre : Taureau, Vierge, Capricorne.

 

On imagine ainsi l’importance que pouvait avoir un médecin astrologue au Moyen Age et l’enseignement universitaire la favorisa grandement. On distingue mal à cette époque la différence entre astrologie et astronomie, et on retrouve ces deux disciplines dans l’enseignement.

 

On ne connaît pas précisément l’enseignement universitaire de cette discipline, mais on saitquels étaient les livres étudiés : la Sphère de Sacrobosco pour l’enseignement de la cosmologie, le très célèbre Almageste de Ptolémée, le traité d’Astrolabe, Les tables de Tolède pour la pratique des tables astronomiques, et Theorica planetarum Gerardi pour l’astronomie planétaire. L’enseignement se faisait dans un premier temps en faculté des arts, puis pour un niveau supérieur en faculté de médecine. On trouvait cet enseignement dans les grandes Universités comme Paris, et le XIVème siècle fut le siècle d’or de cet enseignement en Europe occidentale.

 

 

La saignée au moyen age

 

Repost 0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 13:18

 

Vous appréciez la troupe des Flambeaux de l’Allan ? Le site Médiéval et Moyen Age fait partie de vos favoris ? Aidez nous en votant ICI  (vous pouvez le faire toutes les deux heures)

 

La saison démarre sur les chapeaux de roues cette année pour notre Compagnie, notre prochain rendez vous est à Rodemack en Moselle (la petite Carcassonne du Nord) les 26 et 27 juin 2010…

 

Je vous propose un nouvel  album photos ICI, quelques images prises lors des fêtes médiévales de Gisors et Marville ou notre troupe a rencontré un franc succès !

 

A bientôt pour de prochaines surprises…

 

Photo : une partie de la troupe à la fête médiévale de Marville

 

.

.

 

Repost 0
Publié par Honorius - dans Nos promenades
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:57

 

Voici la suite de l’article (ICI) de Philippe le Templier sur la fameuse malédiction qui aurait décimée au fil des siècles les Rois de France. Même si on n’y croit pas il faut avouer que cela laisse tout de même perplexe !

 

Septième Génération :

 

Charles VIII l’Affable : meurt à 28 ans en son château d’Amboise heurtant son front  sur une porte basse en ayant glissé sur un excrément humain. Tous ses enfants étant morts en bas âge, sa veuve Anne de Bretagne devra épouser son cousin Louis d’Orléans.

 

Louis XII le Père du Peuple : meurt à 52 ans de luxure épousant Marie, sœur d’Henry VIII d’Angleterre, elle-même âgée de 16 ans. Désirant à toute force un héritier, il s’épuise auprès de sa jeune Reine, et meurt au bout de trois mois.

 

Huitième Génération :

 

François Ier : meurt à 53 ans de la Syphilis après 9 années d’atroces souffrances.

 

Neuvième Génération :

 

Henry II : meurt à 40 ans d’un coup de lance dans l’œil au cours d’un tournoi. Nostradamus prédira : « En Champ Bellique par Singulier Duelle, dans Cage d’Or les Yeux lui Crèvera »

 

Dixième Génération :

 

François II : meurt à 16 ans d’un flux d’oreilles, sans doute empoisonné, l’on oubliera même d’organiser ses funérailles ; il laissera une jeune et belle reine qui aura elle aussi un destin tragique : Marie Stuart…

 

Charles IX : meurt à 24 ans de remords suite à la Saint Barthélémy, voyant des Fantômes, ceci pendant 2 années d’agonie.

 

Henry III : meurt à 38 ans, poignardé sur sa chaise percée en présence de ses Mignons…

 

Henry IV le Grand : meurt à 57 ans, assassiné par Ravaillac rue de la Ferronnerie, en disant : « ce n’est rien »…

 

Onzième Génération :

 

Louis XIII le Juste : meurt à 42 ans de tuberculose, le jour anniversaire de la mort de son Père Henry IV.

 

Douzième Génération :

 

Louis XIV le Roi Soleil : meurt à 77 ans dans ses excréments, en fauteuil roulant pourrissant de gangrène et miné par la goutte.

 

Treizième Génération :

 

Louis XV le Bien Aimé : meurt à 64 ans de Petite Vérole, son cortège funèbre est maudit par la foule et reçoit des pierres, le tout de nuit…

 

Louis XVI : meurt à 39 ans, guillotiné (il avait lui-même autorisé ce mode d’exécution par humanisme). Il faut se souvenir qu’il était prisonnier dans la tour du Temple, et, qu’il aurait reçu la visite de quelqu’un qui lui aurait dit : « souviens-toi des Templiers »

Bonaparte le voyant partir au supplice aurait dit : « Che Coglionne » (quel Couillon).

 

Louis XVII : meurt à 10 ans dans la tour du Temple de diverses maladies et sans doute d’alcoolisme (du fait de Simon).

 

 

Comme vous pouvez le constater, cette liste présente bien des côtés d’étrangetés et de bizarreries, mais n’est pas normal et évident lorsque l’on parle du Temple, des Templiers et de leurs mystères. Toujours est il bon de se souvenir qu’une « Malédiction », d’où qu’elle vienne est toujours à prendre au sérieux…

 

 

Sources : L’Histoire /Larousse, La France Mystérieuse/ Guides Noirs, Le Robert, Dictionnaire Chronologique des Papes/Maxi poche, Récits et Légendes Lieux Mystérieux/Maxi poche, Les Oracles de Nostradamus/Jean de Bonnot, Le Procès des Templiers/Texto, Généalogie des Rois de France/Ouest-France, Les Reines de France/Librio, Histoires et Récits Insolites, Quid, Wikipedia

 

 

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 15:34

 

Vous aimez le moyen age ? Je vous conseille alors de ne pas rater « La Commanderie », une série de 8 épisodes de 52 minutes, diffusée à partir du 10 avril à 20h35 sur France 3.


L’action se déroule en 1375, en plein Moyen-Âge. Dans les territoires du royaume de France, plongés dans les ténèbres d’une guerre qui va durer plus d’un siècle, la Commanderie d’Assier,  seigneurie de l’Ordre des Hospitaliers, est le seul espoir d’une population qui a peur et faim. Ancien fief templier sur la route de Compostelle, la Commanderie rassemble en son sein des chevaliers tout à la fois moines et soldats. Leur mission : héberger, soigner et  protéger, au besoin par les armes, quiconque vient y trouver refuge…  

 

Réalisation : Didier Le Pêcheur. Scénarios, adaptations et dialogues : Ludovic Abgrall, Sébastien Mounier, Didier Le Pêcheur, Christiane Lebrima, Florent Meyer, Eline Le Fur. Produit par Jean-François Boyer et Emmanuel Daucé.

 

Avec dans les rôles principaux Clément Sibony, Louise Pasteau, Carlo Brandt, Maher Kamoun, Antoine Cholet, Nathalie Blanc, Ophélia Kolb, Gérard Loussine, Antoine Basler, Magali Woch, Pascal Elso...
 
Vous voulez en savoir plus, retrouver
ICI en exclusivité chaque jour sur la page Facebook de la série des photos inédites, des images des coulisses, les secrets de la vie quotidienne au Moyen-Age....

 

Retrouvez le roman d’Alain Ade en librairie dès le 8 avril, peut être également de nouvelles pistes sur le fabuleux trésor des Templiers…

 

la commanderie série sur le moyen age

 

 

 

Repost 0
Publié par Honorius - dans Les Infos
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 15:08

Coucou c’est moi Lilith la chatte de la sorcière Moriganne. Il y a un moment que je ne vous ai pas donné des nouvelles. Je vais bien et continue à farfouiller sur les campements des Flambeaux de l’Allan pendant leurs fêtes… Comme le vieux sorcier est souvent occupé avec ses poudres de Perlimpinpin, c’est plutôt facile de lui chiper son miroir magique, vous savez celui qui fait de belles gravures d’époque ! C’est pas croyable ce que l’on peut voir, on les imagine très sérieux expliquant la vie du Moyen Age… Et bien je vais vous dire : il ne faut pas croire cela. C’est un secret, n’allez pas le raconter, je n’ai pas envie de me retrouver dans un bocal du vieux fou transformé en crapaud baveux. La preuve la voici. Regardez ces deux là, vous les trouver sérieux ? Ridicules oui !!


 

medieval-moyen-age



Mais il y a pire, admirez celui là, oui le gueux avec les chausses sur les bottes ! Et voyez comme cela à l’air d’intéresser la Dame derrière lui… C’est honteux ! Je vous le dit, faut le voir pour le croire…


mendiant-medieval-moyen-age



Soudain….


bourreau medieval moyen age



Oh… Il y en a un qui me regarde d’un drôle d’air, plutôt dans le genre méchant si vous voyez ce que je veux dire… Je me sauve… A un de ces jours…

 

 

Repost 0
Publié par Honorius - dans Les potins du chat
commenter cet article

Rechercher

♦♦♦