18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 23:00

 

                                       L'épée constituait au Moyen-Age l'armement offensif principal des gens d'armes. La lame était "la lumelle", la poignée "le helz" ou "l'endeurre", le pommeau "le plommel", les gardes "les quillons" et le fourreau "le fourrel". L'épée des Francs ou "scarmasaxe" était faite d'une lame courte, à un seul tranchant et dont le dos était cannelé, c'était plutôt un long couteau qui restera jusqu'au XIVe siècle l'arme des coutilliers (gens à pied). L'épée est l'arme noble de l'époque carolingienne et on attachait une grande importance à sa fabrication. Le pommeau de l'épée renfermait ordinairement des reliques : aussi jurait-on sur le pommeau et non sur la croix formée par les quillons. Jusque vers le milieu du XIIIe siècle, la forme de l'épée ne varie guère mais les quillons commencent à se courber vers la lame.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Durandal, n'est en rien associée à la légende d'Arthur ou à la quête Graal, c'était l'épée du Chevalier Roland. Tu confonds avec Excalibur, l'épée mythique des rois de Bretagne.


Répondre
L
:0004: un bonjour matinal cher honorius! Une bonne journée
Amitié
lionel
merci Lionel
Répondre
E
Toujours aussi intéressant ce blog :)
Et tjrs agréable de venir le lire!
Merci de tes coms !!!
merci, sympa ton blog
Répondre
B
tres bonne idée de sujet, nous qui parlons si svt de fil, maintenant , nous savons ce que c que le fil de l'épée ! cureisuement, en dehors de l'aspect medieviste, et de durandal, evidemment deja cité, l'epée me rappelle aussi...Zorro ! je devais avoir 4 ans, et je chantais : " son nom, il le signe a la pointe de l'epee"...Zorro me fascinait pk son epee rendait la justice...Ce n'etait pas un instrument de mort,mais il l'utilisait surtout pour humilier son adversaire. une tres belle maniere de percevoir la justice. Les preux chevalier portaient ils tj des coups mortels ? je ne le crois pas non +. lepee etait svt un instrument d'intimidation aussi ! d'ailleurs , c a l'origine de notre poignée de main, si on se sert la main, c pour indiquer qu'on ne va pas la porter au fourreau ! bizzz claude et a bientot, nous nous rendons mutuellement visite on dirait, merci pour tes coms, tj apprecié aussi ( et lu avec attention) Laura
pas la même époque, mais un héros comme on les aime
Répondre
F
Hello Honorius !
C'est rigolo ce que tu me dis, une fois une personne m'a parlé d'une vie antérieure où j'aurai été assasiné d'un coup de couteau dans le dos ?! Mais de là à y croire... Je ne sais pas !
Amitiés ;)
qui sait... amitiés
Répondre
B
Les épées Durandil c'est pour la 2e partie !!! ^_^
Tiens ça me fait penser que dans l'éclat, il n'y a pas encore d'épée magique avec un nom qui lui donne l'aura de la légende...
Amitiés !
alors il faudra y penser, point de Héros sans épée de légende !
Répondre
M
Bigre! Ca fait froid dans le dos! Tu n'aurais pas plutôt une recette de poison? Les femmes, c'est bien connu, n'utilisent que rarement les armes blanches! hi!hi!
Bonne journée Maître Honorius!
Au moyen-âge, elles possédaient toutes un couteau, les temps étaient rudes ! Parfois de grandes aiguilles dans les cheveux, aussi pour se défendre ! Pour le poison... heuuu tu penses à quelqu'un en particulier... (rire...)
Répondre
L
coucou grand maitre,
as-tu une épée au milieu de tes potions ?

bonne journée grand maître, pleins de bisous
cachée sous la table... oui... cela peut servir face à l'inquisition !
Répondre
S
Bonjour, je viens de découvrir un univers que j adore, ayant fait une mairise sur cette période là mais en littérature...tres complet et tres original ton site...je crois que je vais me faire plaisir à m y reperdre..bonne journée..
cela fait plaisir à entendre... merci
Répondre
E
Pour répondre à la question de Legnoch non seule les gens aisés pouvaient posséder une épée car le métal et sa fabrication coûtaient fort chers.
et oui, ce n'était pas une arme de gueux !
Répondre
S
J'aime beaucoup cet article, merci.
Bise, sosso
une âme guerrière sonia ? bisous
Répondre
A
Toujours heureux de venir m'enrichir ici des informations les plus pertinentes sur cette période. Merci et gros bisou
bisous Alexandre
Répondre
C
Lol heureusement que les gendarmes d'aujourd'hui ne portent pas l'épée
Bisous et merci pour ce cours
oui mais certains ont de grande matraque !
Répondre
L
Question : tout le monde pouvait-il posséder une épée ou était-ce réservé à une catégorie de gens particulière à société de l'époque ?
en général réservée aux gens d'armes(pas donnée une épée !) et à quelques coupes jarrets... 
Répondre
F
Hello Honorius !
J'ai une peur bleue de tout ce qui coupe... Je ne sais pas pourquoi mais c'est la vérité ! Même un couteau :(
Merci quand même pour les précisions ,)
A bientôt l'ami !
surement un mauvais souvenir... d'une autre vie
Répondre
P
J'aime pas trop les armes mais l'épée c'est vrai que c'est pour ainsi dire une oeuvre d'art et puis ça évoque aussi les nobles chevaliers, c'est autre chose.
Merci pour cette belle histoire.
certaines étaient de véritables oeuvres d'art
Répondre
F
ton blog est superbe
j'ai voté pour toi
 merci florence, bisous
Répondre
M
C cool, j'aime beaucoup tout ce qui est armement, j'en possède quelque pièce personnellement.

J'ai déjà du mal à retenir les noms des parties ^_^. Mais comme je te l'avais déjà dit, ça me fait halluviner le chamboulement que l'on a eu dans notre langue.
et oui, il n'y a qu'a voir depuis quelques décennies l'évolution... cela aussi c'est hallucinant !
Répondre
S
Excuse-moi Maître Honorius, il est vrai que tu n'es pas Breton et que tu oeuvres pour le partage du savoir....
Je te rassure, je suis normand, le coup des Bretons, c'était pour réveiller les autres régions!!!!
A très bientôt, je te recevrai avec plaisir sur le site, le forum, ou même au cours de manifestations....
c'était juste une petite touche d'humour... je me souviendrais de cette invitation 
Répondre
A
Kikou Honorius

J'aime beaucoup ce genre d'armes et surtout les sabres et poignards !

Merci de nous les faire découvrir à travers ton blog

Gros bisous et à bientôt

Aurélie
Ouhhh tu vas me faire peur Aurélie (rire)... Bisous pacifiques
Répondre
S
Moi, évidemment ma préférée c'est Nothung! (épée brisée par Wotan et reforgée par Siegfried - similitude avec l'épée dans le Seigneur des Anneaux non?)
Le terme désuets sont toujours intéressants (mon fiston fait la collection des lames - pourl'instant taille couteaux et poignards, mais ça le travaille au corps de faire le format "supérieur" si je puis dire lol
Bises et toujours intéressant.
surement juste la similitude... et pour ton fils, le format supérieur... faudra aligner les écus ! Bisous
Répondre
P
Un ptit duel ?
de fleurs... oui
Répondre
C
Très bel article sur l'épée.Mais n'oubliez pas les enfants:ce n'est pas un jouet!l'ecuyer n'etait adoubé(faire serment de vivre selon l'ideal de chevalerie) que vers l'age de 20ans c'est à ce moment qu'il reçoit son épée et ses éperons et qu'il devient chevalier.
merci de ces précisions mon Amie Carabosse
Répondre
L
l'épée, le signe d'un vrai chevalier puisque c'est par l'épée que l'on adoube (je crois que c'est le bon terme) un jeune afin qui soit fait chevalier ... mon frère a une reproduction d'escalibure ... super lourde ... c'est beau quand même... une épée ... un beau travail de féronnerie
bisous grand maitre
oui fallait être costaud ! bisous Cat
Répondre
W
il y a toujours quelque chose d'intéressant à découvrir ici, c'est super.
merci, je tente d'être intéressant 
Répondre
C
moi mon épée préférée c'est durandal ! (le graal)
une noble quête !
Répondre

Rechercher

♦♦♦