4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 09:24

 

              Voici le premier article de la Saga des épices concocté par Dame Hermine la cuisinière des Flambeaux de l’Allan, et rédigé par son mercenaire de mari, Heimrich l’empaleur…
 
               De tous temps, les épices pimentent la nourriture et même la vie des hommes. Elles jouent un rôle important dans l’histoire culinaire, culturelle voire scientifique. Elles fascinent par leurs parfums, leurs saveurs et leurs vertus médicinales. Il leur est même attribué des pouvoirs magiques et aphrodisiaques. (Maître Honorius en détient encore les secrets… mais il n’est pas prêt à les dévoiler… le bougre).
              De la Grèce antique jusqu’aux débuts des temps modernes, la route des Epices est aussi celle de la Soie : elle part de Chine, traverse l’Asie pour atteindre l’Europe, en empruntant dans les deux sens les pistes caravanières. Tout au long de cette route terrestre, entre l’Orient et l’Occident, les riches marchands gardent, jusqu’aux Croisades, le contrôle des échanges commerciaux : de la soie contre des épices, des épices contre des bijoux, des fourrures, des couvertures de laine ou de la vaisselle de luxe.
              C’est au Moyen-âge que se développe une véritable folie pour les épices : poivres, girofle, cannelle, muscade et macis, gingembre, cardamome, safran, sumac, galanga… Les Croisades, de 1096 à 1270, contribuent à mieux les faire connaître : les pèlerins en rapportent de Terre Sainte. Les marchands colportent sur elles des récits fabuleux : la graine de paradis n’est-elle pas pêché au moyen de filets dans les eaux du Nil (qui, comme chacun sait, prend sa source au jardin d’Eden !). Quant aux bâtons de cannelle ce sont les brindilles des nids de gros oiseaux carnivores (pour se les procurer il faut appâter les oiseaux avec de la viande d’âne pendant que quelqu’un grimpe dans l’arbre et vole les brins…). Ces histoires étranges entretiennent la curiosité des clients fortunés qui veulent absolument posséder des épices.
              Alors la demande d’épices s’accroît considérablement et leur prix est de plus en plus élevé. La valeur d’une épice peut être multipliée par 100 pendant son voyage entre Calcutta et Venise : les transports à dos de chameaux ou de dromadaires sont périlleux : ils traversent des régions aux reliefs escarpés et souvent les riches cargaisons tombent aux mains de bandits. Les marchands arabes, vénitiens essaient toujours de réaliser d’importants profits : une livre de safran coûte autant qu’un cheval, une de gingembre vaut un mouton, une de cannelle un bœuf et les poivres s’équilibrent avec l’Or.
              Les épices sont des emblèmes de richesse et marquent la classe sociale ; Elles servent de monnaie d’échange, de rançon, de redevance vassalique. Elles complètent les dots et il est d’usage d’en offrir une petite boîte à ses visiteurs ; Il est aussi coutumier de rémunérer les magistrats en épices pour obtenir d’eux une faveur… Les épices frelatées deviennent très vite monnaie courante parce que la demande est plus importante que l’offre et que tout le monde veut s’enrichir rapidement. Les tromperies les plus fréquentes consistent à remplacer le poivre en poudre par de la poudre de nigelle ou de genièvre, le safran par des pétales séchés de fleurs de soucis… Mais les autorités réagissent et des contrefacteurs d’épices sont brûlés vifs avec leurs marchandises, d’autres se voient couper une main.
              N’est pas épicier (ou apothicaire) qui veut ! (C’est la même profession). Trois années d’apprentissage, puis trois autres de compagnonnage sont nécessaires pour exercer le métier et avoir le droit d’ouvrir une échoppe en ville. Les épices (toutes plantes aromatiques) sont conservées dans des pots en terre. L’épicier les vend à la pièce, à la drachme (3,24g), à l’once (30g), à la livre… Il est obligé de tenir des comptes … d’apothicaire… parbleu !
 
 A suivre….
.
.
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Comment s'apel les ustensiles et surtout a quoi servent-ils ?
Répondre
M
comment sapel les ustensil au moyen age
Répondre
H


quels ustensiles ? Ils sont nombreux !



F

moi je n'est pas demander des recettes mais des ingredients du moyen age


Répondre
F

cette reponse est nul pour ma question?


Répondre
C
Pourquoi les plats étaient très épicés au moyen-age ? merci de me répondre à mon adresse e-mail.merci beaucoup. à bientot
Répondre
:
Répondre
M
Pour cacher le gout des viandes avariée.
C
Je te conseille le marché médiéval du château de Comper-en-Brocéliande en Bretagne... Site exceptionnel et costumes  à tout va...Ma première fois iciAmitiésL'escargot arthurien
Répondre
M
CORRIGER LA FADEUR DES REPAS
@
Bon mercredi et grosses bises du pays de Râ   @nne marie
Répondre
H
pour toi aussi... Bisous
S
Encore un article trés interessant ^_^
Je te souhaite un trés bon réatblissement Honorus, gros bisous !
Répondre
H
Merci et gros Bisous
@
Bon vendredi et des milliers de bisous   @nne marie
Répondre
H
merci Anne Marie, gros bisous à toi et bonne fin de semaine
L
J'aime les épices , le gout de la vie , les fruits de la terre ...prends bioen bien soin de toi bizzzzz
Répondre
H
bisous Linda, je partage ton opinion
C
Pour participer à l'atelier d'écriture il est encore temps ... (vous pouvez même faire une autre version !!! )le texte original dans quelques jours , et peut être une surprise , si vous avez bien travaillé !!! bisous à tous , christel
nb: au fait , le mot de départ c'était cheval !!!Hahahaha !!!
Répondre
H
je participerais plus tard.... Bisous
S
Merci pour cette belle lecturebisou, je penses souvent à vous.
Répondre
H
Moi aussi je pense à toi ! Bisous
A
courage a mon vieux sorcier
bisosu à la famille
Répondre
H
Merci angie, courage aussi à toi. Bisous
S
Des mots épicés avec talentet bonheur...sourire  amitié
Répondre
H
Amitiés
L
Bonjour  Honorius je suis allé en vacances en haute marne et j\\\'ai assisté à une fete medievale de village à MORMANT (52) où existe toujours une commanderie templiere avec un hopital donc nous avons goûtes aux epices et bu de l\\\'hypocras  ce voyage furtif dans le temps  est un hommage pour ceux qui participerent à l\\\'edification de notre pays.
Répondre
H
tout à fait ! Amitiés
L
coucou, ami Honorius, tu te sens mieux avec les épices pour te revigorer? ch'suis pas sure que ce soit des épices qu'il te faille pour te soigner, une petite chauffrette sera plus performante pour les cervicales, j'ai expérimenté, et je suis toujours là
 c'est un détail de mon article de demain...
bonne journée et grosses bises du jour
Répondre
H
j'ai la chauffrette ! Mais pour l'instant état toujours stationnaire. Bisous
@
Alors comment vas tu vieux sorcier, mon ami, la forme revient de plus en plus j'espère !Je te souhaite un excellent après midi@lain
Répondre
H
elle a du mal a revenir la forme. A+
@
Irais tu un peu mieux ! ! ! !Bonne journée et gros bisous du pays de Râ    @nne marie
Répondre
H
bisous
V
Les epices ont toujours existées et pour le bonheur de tous , c'est tellement parfumé et varié , merci et a bientôt.
Répondre
H
A bientôt
C
Aujourd'hui atelier d'écriture N° 2 !!! allez hop !!! au boulot , ce soir ramassage des copies !!! Bises, christel
Répondre
H
bisous, plus tard pour ma copie
F
Bonjour.
Comment vas tu au point de vue santé?
Je t'ai envoyé un mail pour te demander des nouvelles mais je n'ai pas eut de réponse. J'espère que tout vas bien pour toi.
En ce qui me concerne, comme d'habitude je continu à voter pour toi entre 1 et 4 fois pour toi.
Maintenant comme tu peux voir je peux t'envoyer des coms.
Bonne continuation
Répondre
H
Merci l'Ami, il me semblait pourtant que Moriganne t'avait laissé un petit message.. A+
C
ah la route des épices, quelque chose qui a toujours fasciné et fait rêver!  et comment va le sorcier qui ne se sert même pas de ses secrets pour guérir? ;-) bisous
Répondre
H
hélas dans mon cas les potions ne remettent pas en place les vertèbres  Bisous
C
Bonjour ! Ca y est, un petit moment pour venir ! merci de ta visite chez moi. Beau petit historique pour tout apprendre sur les épices ! à bientôt
Répondre
H
A bientôt
L
moi les articles de dale hermione je suis fan
bravo
Répondre
H
Salut Laurent !
Z
Les arnaqueurs ont toujours existé a ce que je vois !
Répondre
H
hélas oui !
C
Anjalain ,le fait qu'il y ai des gens qui ont etés brûlés vifs par le passé n'a rien d'une coutume ou d'une tradition ,cela prouve uniquement que l'homme a toujours été cruel.A notre époque les gens ne sont peut etre plus brulés vifs ,mais l'homme est capable  d'autres horreurs!
Répondre
H
hélas oui !
C
C'est l'heure de ma visite perso maintenant !!! Je te souhaite une belle et bonne journée ! bisous, christel
Répondre
H
bonne fin de semaine et gros bisous
C
Certains ont planché sur le texte avant de lire la version originale, aujourd'hui la chanson "imagine les couleurs" est en ligne sur le blog' de barrueco... attention, dardez prêts vos stulos, bientôt on aura de nouveau besoin de vous !!! bonne journée ,
Répondre
H
bonne journée
C
mes épices préférées sont icontestablement la cannelle parce que cela donne un gout de Noël ... d'ailleurs ma filleul se nomm en deuxième prénom Canelle ...Et le Safran, c'est bon, c'est cher, mais c'est bon. Et il y a dans le Loiret, à Chantecoq, pas loin de chez ma mère une plantation de safran ... j'ai eu l'occasion de rencontrer les artisans qui la fabrique il y a deux ans, lors du salon de l'agriculture à Paris...Les épices éveillent les sens, relèvent les plats ...
bisous Jacques
Répondre
H
tout a fait d'accord avec toi Cat. Bisous
@
Bon mercredi et gros bisous de la terre des pharaons ! !   @nne marie
Répondre
H
bonne fin de semaine... Bisous
N
Soigne-toi !!!
Il est important de garder un grand sorcier de ta trempe !!!
Tu es fait d'une étoffe qu'on ne tisse plus depuis belle lurette...
à bientôt.
biz
Nathalie
Répondre
H
merci ! Bisous
C
bonne soirée , bisous, christel
Répondre
H
bonne fin de journée.. Bisous
A
Hé hé Dame Hermine s’est mise aux « épices …hier !!! »  
 

Très bel article, bien documenté, raconté avec beaucoup de « talent » et de … drachmes !! Mais au safran (extrait de la fleur du « crocus sativus »  des « soucis » encore hé hé ) qui coûte très cher en effet, je préfère le curcuma (qui est une racine de la même famille que le gingembre et qui coûte nettement moins cher ), mon côté rustique hé hé. C’est ce dernier qu’on trouve dans les « poudres à colombo » aux Antilles ou de « curry » à
la Réunion. Quant
à la poudre je ne  peux m’empêcher de penser à « t’entends… pourquoi tu tousses ? ». Contrefacteurs brûlés vifs…. histoire de feu encore  tout comme pour les faux-monnayeurs !! On ne plaisantait pas à l’époque ! et si on rétablissait ces coutumes, hein Carab ? on ferait du ménage non ? Et si le sorcier ne se remet pas après tout ça, il y a à désespérer !! j’ajout d’un peu de bave de cr… peut-être dans la potion !!
 
Répondre
H
Amitiés Alain... et pour la bave de crapaud... une autre fois peut-être (hi hi !)
L
encore un très bon article...
Merci de ton passage sur mon blog! très peu de commentaires en effet alors que pas mal de visites! Peut etre que beaucoup ne savent pas quoi dire....dommage!
Que tout aille bien pour toi
Bisous
Répondre
H
oui dommage... Bisous
A
coucou mon vieux sorcier courage à toi et bon retablissement
bisous
Répondre
H
merci... Bisous
L
Moi je connais le grand secret magique des épices. J'ouvre le flacon de cumin, je mets mon nez dedans parce que j'adore cette odeur, et à tous les coups j'éternue pendant cinq bonnes minutes. Et ça marche à tous les coups. Si c'est pas magique, ça !Une tournée de bises, et la spéciale au Maître de Céans, avec une recommandation : n'en fais pas trop !
Répondre
H
Magique, et t'inquite pas... j'en fait pas trop en ce moment... Bisous
@
Je vois que malgré que ce ne soit pas encore la grande forme tu nous rends visite, c'est gentil de ta part.Je te souhaite un bon rétablissement et le plus rapidement possible.Un gros bisou à Moriganne.Bonne journée@lain
Répondre
H
Merci Alain A+
@
Vraiment contente d'avoir eu de tes nouvelles ! ! ! Bisous de la terre des pharaons  @nne marie
Répondre
H
bisous
H
Bonjour en ce mardi matin et @ + HORTICOLO
Répondre
H
amitiés et A+
L
:0085: en déplacement le GL, retour vendredi !... mais articles pré postés :0085:
Répondre
H
salut Louis
B
un ti bizou en courant d'air....(pas trop le temps en ce moment....)....mais je t'espère en pleine forme, mon ti sorcier préféré ??
à bientôt.........
Répondre
H
encore pas la pleine forme .. Hélas. Bisous
A
Salut à toi Honorius !!!
Alors comme ça, ça pionce sévère en ce moment, en ce ce qui me concerne il y a bien longtemps que je n'ai pas dormi ne serait ce que 8 heures d'affillé !!!
Sinon voilà un superbe article bien épicé de l'empaleur (décidément ce surnom m'amuse), hé hé hé !!!
Dis donc on était plutôt radical avec la contrefaçon à cette époque, les temps ont bien changés, hi hi hi !!!
Méfions nous de la poudre de perlinpinpin !!!
Bien à toi et bon rétabissement  vieux sorcier !!!
Adûnä
Répondre
H
merci l'Ami.. A bientôt
C
C'est un grand plaisir de rencontrer Dame Hermine lors des manifestations des flambeaux de L'allan ,elle en sait long sur les épices et sur d'autres choses aussi....!!!Même si ses recettes ne sont pas toujours très catholiques!(Je fais référence à la noix de muscade qui peut servir à autre chose qu'à parfumer les plats!)
Gros bisous à elle et à son musicien de mari...et  au restant de la troupe aussi bien sur!
Répondre
H
bisous
M
Allo Vieux Sorcier !Ce que j'aime de cet article, c'est que l'on apprend que l'argent n'a pas toujours été le seul et l'unique moyen d'échange. Tout dépend de la valeur que l'on associe aux choses. Aujourd'hui, les épices ont perdu leurs caractères de richesses, car elles sont maintenant accessibles à tous. Mais au moyen-âge, elles servaient entre autres à camoufler les goûts désagréables des viandes avariés et je peux dire que dans une époque sans réfrigérateur, on comprend pourquoi les épices étaient si convoitées. ;-)J'espère que bientôt tu trouveras le sort qui te permettra d'aller mieux pour toujours. Je te fais de gros bisous. Maja. 
Répondre
H
j'espère le trouver ce sort ! Bisous
M
Une vie simple, des gens simples c'est tellement mieux.Bisous.Marie
Répondre
H
tu as raison... pourquoi compliquer les choses. Bisous et porte toi bien
S
Très intéressant ! J'y penserais quands je mettrais de la cannelle dans ma pâte à gaufre... Gros bisous, sabineb
Répondre
H
j'aime bien la cannelle... mais pas trop ! Bisous
L
Cet article est très intéressant il est vrai qu'à l'époque les goûts étaient très différents, ce n'était pas sel et poivre comme de nos jours mais un bouquet d'épices dont nous n'avons plus idée (cannelle, gingembre, safran...).A bientôt pour la suite du bouquet garni.
Répondre
H
Chaque époque a ses habitudes, mais on redécouvre la cuisine des épices... A bientôt
R
Merci Dame Hermine, cet article est tout simplement passionnant ; j'attends la suite avec impatience.
Et puis je découvre que les Grandes Dames des Flambeaux savent faire chanter les épices.
Tendresse à l'assa-foetida :-)))))))
Rose
Répondre
H
et pas que les épices. Bises parfumées Rose
C
aujourd'hui le texte de barrueco est paru !!! et demain , rien que pour vous , une exclusivité !!! bonne soirée ...
Répondre
H
bonne fin de journée

Rechercher

♦♦♦