Samedi 4 février 2006 6 04 /02 /Fév /2006 17:00

 

                             On le sait, une période de notre histoire n’a pas été tendre avec les sorcières (et les sorciers) mais, reconnaissons le, ce sont souvent des femmes qui finissent sur le bûcher injustement accusées de sorcellerie…. Il suffisait que votre voisin vous jalouse (ou vous désire) ou que votre mari soit lassé de vous… Pour que l’on vous dénonce (cela me rappelle une autre période sombre, beaucoup plus proche..) Et alors vous vous retrouviez vite aux mains de l’Inquisition (crée au Moyen-Age en 1231 par le pape Grégoire IX pour lutter contre les hérétiques) puis plus tard au tribunal civil… et dans l’antre du bourreau…Mais à part cela, comment reconnaître une sorcière (ou un sorcier)… Au Moyen-Age et même plus tard, il y a des signes qui ne trompent pas… grains de beauté, marques de naissance, taches de vin (tous signes du Démon !) … Malheur à vous si vous êtes rouquin, bossu, borgne, albinos ou boiteux… N’oublions pas que jusqu’au Concile de Vatican II, la prêtrise était interdite à qui souffrait d’une de ces « tares physiques »… Incroyable mais vrai !! Méfiance également pour les bâtards (fruit d’une union interdite) les vagabonds, les gitans… et pour ceux qui exercent certains métiers… forgeron, guérisseurs, bergers (ceux là ils connaissent des secrets, les fées et les esprits de la nature, méfiance !) Mais enfin et surtout ceux que l’ordre religieux (ou social) montre du doigt : Femmes ayants avorté, prostituées ou femmes trop coquette (donc suspectées d’attirer le Malin) veuve refusant de se remarier… Pauvres femmes face à ces mâles refoulés et hypocrites… Vous le voyez point n’est besoin à l’époque d’avoir des plantes étranges, de supposés pouvoirs ou un chaudron ou cuisent des choses infâmes… pour se faire accuser de sorcellerie… Pourtant dans les villes et campagnes qui allait-on voir pour se faire soigner, sûrement pas les barbiers (aussi chirurgiens au moyen-âge !) ou les pseudos médecins de l’époque… Entre nous, et à la vue de tout cela, je suis sur que vous en connaissez des sorcières ou des sorciers (hi hi) à moins que vous-même… Malédiction ! Mais l’Inquisition hélas n’est pas morte, elle a juste changé de nom… on continue de part le monde à enlever, à menacer, à tuer et à mentir…au nom du Sacré… Merci à Sylvie pour sa superbe illustration, visitez son site, elle a du talent, et laissez lui un petit com, elle est dans la peine en ce moment... Merci pour elle.  
 
 
 
 
Ecrire un commentaire - Voir les 114 commentaires
Retour à l'accueil

Rechercher

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés