3 juillet 2005 7 03 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                        Des Loups à Montbéliard ? Les bourgeois n'avaient pas vu cela depuis plusieurs siècles. Il fallait venir à notre fête médiévale pour voir enfin cet animal si fascinant...

 

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2005 6 02 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                        Oui, ce n'est pas vraiment une recette, mais il faut bien le faire le fromage, et à l'époque médiévale, il n'y avait pas de supérette ! Presque aussi vieux que la domestication des animaux laitiers par l'homme, le fromage est sans doute le fruit du hasard. Le lait oublié dans un coin, coagule et fermente... pour donner du fromage. C'est ainsi que l'un de nos lointains ancètres a découvert l'une des merveilles de nos tables. Au moyen-age on mangeait donc du fromage... et du bon. En voici quelques exemples.

 

. Maroilles : créé en 960 par les moines de l'Abbaye du même nom. On l'appelait alors "craquegnon".

. Munster : fabriqué par des moines retirés des forêts vosgiennes. Célèbre partout en France dès le XIVe siècle.

. Cantal : Pline en parle avec respect dans son fichier d'histoire naturelle. Sans doute un des plus vieux fromages Français.

. Roquefort : Pline en parlait aussi ! C'est en 1411 que Charles VI donne aux habitants de cette ville, le monopole de la fabrication.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2005 5 01 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                        Voici encore un personnage haut en couleur de la Compagnie médiévale des Flambeaux de l'Allan, Frère jean. Un Saint homme plein de gentillesse, de courtoisie, de bonté. Mais on raconte (surement des mauvaises langues) qu'il aimerait un peu trop l'hypocras...

 

                                        

 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2005 4 30 /06 /juin /2005 23:00

 

                                        Je vous dévoile aujourd'hui une véritable recette d'envoutement qui remonte à notre lointain moyen-age et encore réalisable de vos jours (quoi que !). Elle pourrira la vie de vos ennemis. Il suffit de trouver une branche de sureau sèche et bien droite d'une vingtaine de centimètres de longueur. Il faut enlever la moelle pour faire une sorte de flute creuse. Puis de vous procurer des excréments de la dite personne (facile aux temps médiévaux !) Il suffit de remplir la branche de sureau évidée de... bon vous m'avez comprise ! Ensuite il faut trouver un ruisseau, pas trop profond, et  mettre la branche dans le sens du courant. Je vous conseille de poser une grosse pierre dessus, car sinon le courant... L'individu envouté souffrira de colique (pour ne pas dire plus !) tant que l'eau coulera sur le sureau. On y croyait au moyen-age, et qui sait cela marche peut être encore à votre moderne époque.

 

 

  

                                       

Partager cet article

Repost0
29 juin 2005 3 29 /06 /juin /2005 23:00

 

                                        Voici quelques mots du vocabulaire médiéval que devaient bien connaitre Dame Belette et Dame Hermine, nos deux cuisinières. On retrouve souvent les racines de ces mots du moyen-age dans notre moderne langage, mais parfois le sens en est tout autre...

 

. Baille : banquet

. Boiser : boire

. Casseron : casserole

. Chane : broc

. Cohue : marché

. Entonner : boire

. Etape : marché

. Eventaire : panier d'osier ou l'on présente les marchandises

. Font : fontaine

. Francherepue : repas plus qu'abondant

 

Partager cet article

Repost0

Rechercher

♦♦♦