1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 23:00

 

                                        Voici un nouveau personnage de la troupe des Flambeaux de l'Allan, Dame Belette, une de nos cuisinières. Ah les bonnes ripailles ! Au fait, vous avez vu sa recette des échaudés médiévaux. C'est très bon. (un peu dur, mais très bon !) 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2005 7 31 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                           Ce fut longtemps l'aliment fondamental de nos ancêtres. L'homme médiéval connaissait pratiquement toutes nos céréales : le millet, le mil, le panic au sud. L'orge est utilisé avant le blé. L'avoine servait de fourrage au bétail mais les Germaniques et les peuples pauvres (Irlande, Ecosse, Massif Central...) en consommaient beaucoup. Le seigle était à l'origine une mauvaise herbe se mêlant à l'orge et au blé. Le blé ou froment ayant une excellente panification éclipsa vite toutes les autres céréales. C'est la seule avec le riz sur les tables de la noblesse. L'épeaudre et le sarrasin furent aussi consommés. Le riz était importé d'Espagne ou d'Italie. La farine constituait au Moyen-Age un aliment incontournable pour la fabrication du pain. En campagne c'était un pain lourd à base de méteil (mélange de céréales) ou d'avoine, d'orge ou d'épeaudre : le "gris" pour le maître et le "noir" pour les valets (peut-être l'origine de "manger son pain noir" !). Le pain tranchoir servant d'assiette était fait de méteil et légèrement rassis. Le pain de froment (blanc et tendre) se trouvait chez les plus riches. En pays d'Oc on faisait aussi du pain de millet, le méteil se mélangeait aussi à la farine de châtaigne, de vesce ou de pois. De nos jours on redécouvre le goût du bon pain, et c'est pas plus mal !

 

 

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2005 7 31 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                        Un autre de nos personnages pittoresques, le très sympathique Emmerich der Aufspiesser (l'empaleur !), un mercenaire venu de l'autre coté du Rhin. Spécialiste de la maille en particulier, et des armes en général, il pourra pour quelques pièces d'or règler le sort de vos ennemis...

 

 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2005 5 29 /07 /juillet /2005 23:00

 

          Honorius ne se se contente pas de préparer des potions qui guérissent tout (si, si !) ou des élixirs d'Amour, voire de poursuivre sa longue quête philosophale. Parfois, par pure bonté d'âme, il arrache quelques dents pour soulager les pauvres humains... Il faut dire qu'en ces temps là, l'art de la médecine était plutôt sommaire... On en reparlera très prochainement.

 

                                                                                         

      

                                       

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2005 5 29 /07 /juillet /2005 23:00

 

                                       Voici un nouveau personnage de la Compagnie médiévale des Flambeaux de l'Allan... Ninon dit "La belle enjoleuse", notre ribaude rodant vers le forgeron de notre fête du château. Attention Messieurs de ne pas tomber sous son charme, elle n'en veut qu'à votre bourse !

                   

 

Partager cet article

Repost0

Rechercher

♦♦♦