6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 16:18

 

Un coup de cœur du site Médiéval et Moyen Age, une artiste comme on les aime et que nous invitons à découvrir...

Harpiste celtique, conteuse et poétesse de Haute-Bretagne, Lydwen vous invite au voyage à travers musiques traditionnelles (Bretagne, Irlande, Pays de Galles) et musiques du Moyen Age, compositions originales inspirées de la culture celtique et médiévale, le tout saupoudré de contes, légendes et poèmes personnels. 

Auteur, compositeur et interprète, chaque concert est pour Lydwen l'occasion de partager avec son public quelques histoires très personnelles, où musiques et poésies se répondent, s'entremêlent et s'entrelacent, des contes imaginaires et des contes à imaginer, où les notes de musique semblent elles-mêmes douées de parole... De voyages imaginaires en légendes à sa façon, soyez donc assurés de ne pas revenir totalement indemnes de cette rencontre avec les étranges et fabuleuses rêveries d'une artiste rare, à fleur de notes, à fleur de mots... 

Côté presse :

"Au-delà de la technique, la musique de Lydwen porte au rêve, au dépaysement, à l'émotion... Musique visuelle, limpide, plaisir esthétique des yeux" (Ouest-France 2005)
"Lydwen a su mettre en valeur, par sa musique et ses récits, toute la culture celte, mais aussi transmettre toutes les richesses des récits que les troubadours colportaient autrefois" (Ouest-France 2006) 

Distinctions :

Rencontres du Kan ar Bobl à Pontivy (56)
2003 - 3ème prix et mention spéciale en instrument solo
2007 - 2ème prix et mention spéciale en création.

Discographie
: 

« La Promise », autoproduit (2005)
« Musiques au Pays de Dol », album collectif (2008)  

Pour en savoir un peu plus : 

http://lydwen.fr  (bio, références, dossier de presse, photos, carnets de voyages, agenda...)

http://myspace.com/lydwenmusic (extraits musicaux, liens et amis, livre d'or...)

.
 
.

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 13:04

Alors que les adultes s'activent aux diverses tâches nécessaires au bien être de la petite communauté, sous la surveillance d'un aïeul occupé au tressage des paniers, les jeunes enfants rivalisent d'adresse aux jeux de quilles, de boules tournantes, de toupie ou à la pirouette. Les plus grands, accaparés au tressage de cordes ont installé ''leurs manivelles'' près du métier à tisser à l'abri du soleil. Car pour le tressage du chanvre comme pour le tissage, il vaut mieux un lieu humide.

Le marteau de Jehan résonne sur le tas (enclume). Dans l'ombre de sa forge semi-circulaire, le solide gaillard rebat le soc de l'araire. Ensuite, il devra entreprendre une fusion afin de renouveler sa réserve de fer. La mise en marche du bas fourneau est toujours un grand moment. Avec toute la préparation du minerai et du charbon de bois, l'opération requiert l'intervention de quatre personnes durant une vingtaine d'heures.

Demain, il faudra tourner la meule de pierre. Les femmes s'y succèderont pour obtenir suffisamment de farine pour la fabrication du pain, des galettes et des bouillons. Marie, la potière, a déjà préparé son bois. Dès l'aube, elle mettra ses deux fours en chauffe. Alors attentive à la montée en température, elle restera jusqu'à la nuit avancée devant l'espace de cuisson. Elle sait trop bien que le moindre choc thermique briserait les belles poteries réalisées quelques semaines plus tôt.

Pour cette communauté, qui s'organise autour de la motte de la Chaperonnais, l'automne est une bonne saison. Les travaux des champs sont réduits à leur minimum. Les récoltes sont montées dans l'épier. Les femmes font les pâtés d'anguilles et fument le poisson pour l'hiver. La récolte des châtaignes, des champignons est réservée aux moins actifs jeunes et anciens. Bien que mener les porcs à la glandée, n'est pas toujours une tâche facile. Puis viendra l'hiver avec les coupes de bois, l'émondage, les défrichements l'essartage préparant les semailles des premiers soleils de mars. Ainsi, s'organise au rythme des saisons la vie autarcique de la petite communauté de Radolfum Régnaud maître du lieu... 

 

"Afin de mieux faire connaître et d'approcher au plus près le quotidien de ces hommes d'un autre temps, l'association « les Chemins de la Mémoire », soutenue par la municipalité, le Conseil Général et le Conseil Régional, s'est engagé dans la reconstruction d'une motte médiévale à basse-cour au lieu dit la Chaperonnais. Voici reconstitué, un instant de vie dans une des petites mottes médiévales nombreuses sur la Bretagne. 

Après avoir prospecté durant plus de seize années sur le territoire de la commune de Betton (35) nous avons décidé de reconstruire selon les techniques et les procédures de l'époque une de ces petites unités foncières fortifiées. Notre démarche  d'archéologie expérimentale à aussi un but pédagogique. Nous espérons en effet pouvoir aborder auprès d'un large public l'histoire des communautés dont on ne parle jamais et qui pourtant sont à l'origine de  notre Histoire de France.

Ouvert au public pour les journées du Patrimoine 2007, notre ensemble médiévale en cours de construction a reçu plus de 2 000 visiteurs à cette occasion. Pour l'avenir, nous envisageons de créer un évènements tous les deux ans en invitant des groupes à participer à de reconstitutions. Pour l'heure, nos idées non limitatives s'orientent vers la reconstitution de grandes batailles du Moyen Age (Azincourt, Bouvines, Quercy, etc..),  ou encore vers une journée dans une motte médiévale (la vie courante, les métiers, etc...). On pense également traiter les jeux et loisirs au Moyen Age. On n'écarte pas non plus l'idée d'inviter des groupes de théâtre pour créer des spectacles médiévaux dans le site.  Des présentations de costumes médiévaux pourraient aussi servir à animer les lieux. 

Par contre ne voulant pas tomber dans le style parc d'attractions, nous veillerons pour chacune des manifestations à garder une certaine rigueur archéologique et historique. Nous espérons à terme pouvoir travailler avec le monde de l'éducation, et utiliser le site pour faire passer les notions de chronologie et d'histoire des époques. 

Cependant pour entretenir le dynamisme nécessaire à la survie de telles structures, il nous semble souhaitable de fédérer ou de créer un réseau informel des associations ou groupes qui oeuvrent et réfléchissent sur cette période passionnante et mal connue. 

Si ce projet vous intéresse, Contact : A. Carré 02 99 55 84 96 ou  Y. Lecerf 02 99 55 84 67"

.

 
.

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 16:28

Pour une belle fête médiévale, c'était une belle fête que celle de Rodemack à quelques kilomètres du Luxembourg. Une ville du Moyen Age entourée de remparts, dominée par sa forteresse... On la nomme parfois la petite Carcassonne du Nord et ce n'est pas pour rien ! Près de quarante troupes, des musiciens, des saltimbanques, des artisans, des spectacles qui pendant deux jours ont animés la ville... Pas de voitures, juste un nombreux public qui arpentait joyeusement les rues de la bourgade, des enfants aux yeux brillants qui se replongeaient dans une lointaine époque... Un vrai voyage dans le temps.

Les Flambeaux de l'Allan ont passé deux jours merveilleux, un très bon contact avec les visiteurs, les organisateurs et les habitants de la petite place près de l'église que nous animions. Même le soleil était de la fête... C'est sur nous y retournerons... Votre vieux sorcier a comme d'habitude usé et abusé de sa boite magique et vous propose son nouvel albums photos ICI. A bientôt pour une autre ville et un autre voyage dans le temps au cœur du Moyen Age...  

.
  

.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 18:25

La troupe des Flambeaux de l'Allan participe, avec de nombreuses autres troupes, samedi 28 et dimanche 29 juin à la grande fête médiévale de Rodemack (57). Un des plus beaux villages de France, la petite Carcassonne du Nord. Je vous donnerai prochainement un compte rendu avec de belles photos, en voici une en attendant.

.

.

Partager cet article

Repost0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 14:28

Quelle belle fête que celle du marché médiéval du Petit Paumé. Une ambiance du tonnerre au pied de la Cathédrale Saint Jean au cœur du vieux Lyon. Un accueil formidable par les étudiants organisateurs de la manifestation... Il fallait les voir danser et chanter avec les Flambeaux de l'Allan ou défiler avec l'host médiéval sous les ordres du terrible Heimrich l'Empaleur ! Des rencontres formidables avec un public sympathique et très intéressé... Je n'oublierais pas ce clochard semblant venir d'une autre époque, me parlant d'alchimie et du mystère des cathédrales de Fulcanelli, de la symbolique des contes d'Orient ou du Soufisme... Ou cette grand-mère se croyant envoûtée et que j'ai envoyé à l'herboristerie de la place... Nous avons aussi revu avec grand plaisir les « Kikojo » et une autre blogueuse, Françoise. Gros bisous à eux. De très bons souvenirs... Que pouvons nous dire de plus si ce n'est « A l'année prochaine... peut-être » En attendant je vous laisse savourer l'album photo de ce marché du Moyen Age ICI 

.


.

Partager cet article

Repost0

Rechercher

♦♦♦