2 juin 2005 4 02 /06 /juin /2005 23:00

 

 

                                        Nobles dames, preux chevaliers et misérables gueux du Moyen-Age ne pensaient déjà qu'à çà. Vu le riche vocabulaire médiéval sur le sexe, on est loin de l'image d' Epinal "à l'eau de rose" que nous ont laissé troubadours et menestrels... 

 

. Bandeler : bander

. Bas : cul

. Boteculer : bousculer

. Bordeau : bordel

. Bordellerie : bordel

. Coille : testicule

. Coillu : mâle non castré

. Conet : petit cul

. Connin : cul (pas forcément gros ! )

. Coquille : sexe féminin

. Crépion : cul

. Culeter : tourner des hanches (pour pas dire le c..) 

. Débrisure : viol (encore ! )

. Dérober : oter la robe (pas forcément délicatement)

. (s') Escambiller : s'allonger de manière sexuelle

 

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

É

bonjour!! j'habite dans le 38 (isère), et j'ai douze ans. Je fais un exposé sur le moyen-âge, pour le français, je trouve des sites, plus ou moins bien. Ce site est superbe!!


Répondre
M
merci beaucoup linda!
Répondre
L
Juste un petit coucou pour te remercier de ton soutien moriganne
Votre site à toi et honorius est très bien également on y apprends pas mal de choses, il est assez instructif...
Bonne continuation à vous deux !
Répondre
H
c'est que les mots évolues et les significations aussi parfois
Répondre
L
Voilà un language très original, le verbe dérober a pris une étonnante tournure avec le temps.
Répondre
H
peut être un bug passager, dommage j'aime bien aussi le blog à théo (tu peux essayer de signer son livre d'or)
Répondre
A
De rien. Ca fait du bien de se replonger un peu dans son domaine de temps en temps. Il faudra que j'y pense pour mon blog...

Ambre
PS : je n'arrive pas à laisser de commentaire sur le blog de Théo (snif !)
Répondre
H
merci de ces précisions Ambre
Répondre
C
où est le langage du vrais amour courtois et de la gaie science ?
Répondre
A
Le con est bien le sexe de la femme pour les médiévistes.
Pour avoir une idée de l'emploi de ces mots au quotidien, je vous conseille les textes des farces du Moyen-Age qui étaient jouées lors des festivités religieuses afin de rendre moins longues les cérémonies (cétait un peu la récréation) d'après certains chercheurs. Vous comprendrez qu'il ne sert à rien de vouloir comparer le vocabulaire des ménestrels à celui des gens de théâtre qui parlaient la même langue que l'homme de la rue, le servant, le petit artisan, la femme du boulanger... ou le grand seigneur. Le vocabulaire courtois n'était pas usité au quotidien. Pour ce qui est des farces, c'est très évocateur et surtout très drôle.

Ambre
Répondre
H
tu n'as pas tord Abie...
Répondre
F
Il semble que l'éducation n'est d'aucune époque
Répondre
A
Connin, je croyais que ca voulait dire con au sens propre, ie sexe féminin...
Répondre
H
un peu portés sur la chose les médiévaux, non ?
Répondre

Rechercher

♦♦♦