9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 16:46

L’usage du vin en médecine ne date pas de la période médiévale. Déjà au temps de l’ancienne Egypte ou de la Rome antique on en vantait les vertus. Hippocrate lui-même disait que le vin était bon pour l’homme sous condition qu’il soit administré d’une manière appropriée et en juste mesure ! Comme on dit maintenant, avec modération ! Ce serait Théophraste, botaniste et naturaliste Grec qui aurait « inventé » le vin médicinal en y ajoutant des épices et des herbes. Je reste pour ma part persuadé que la pratique est bien plus ancienne.

 

Au moyen age le vin est aussi riche de symboles religieux. Il est assimilé au sang du Christ et cité de multiples fois dans la bible. Un des premiers miracles de Jésus, cité par Saint Jean, aurait été la transformation de l’eau en vin… C’est peut être pour cette raison que Saint Benoît conscient des vertus du breuvage « divin » conseillait aux moines d’en consommer à chaque repas un quart de litre pour rester en forme !

 

Il est à noter qu’à cette époque les plus grandes vignes se trouvaient autour des monastères comme Cluny ou Cîteaux pour n’en citer que deux. Du producteur au consommateur, je suis mauvaise langue là ! hi hi

 

C’est en consultant les archives des premières Universités comme Montpellier, créée officiellement en 1289 par la bulle Quia Sapientia du pape Nicolas IV, qu’on constate que la moitié des recettes médicinales contenaient du vin. Arnaud de Villeneuve, considéré comme un des grands médecins Occidental du XIIIem siècle, concocta de nombreuses recettes de vins médicinaux à base d’épices, de plantes ou de légumes. Alchimiste, comme de nombreux érudits de l’époque, il contribua aussi à populariser l’usage de l’alambic et de la distillation de l’alcool, l’eau ardente comme on disait alors. C’est peut être aussi à cause de cette réputation sulfureuse d’alchimiste qu’il eu de nombreux démêlées avec la justice de l’époque. Il est vrai qu’au moyen age il n’était pas bon de dévier de l’interprétation religieuse de la société, on se retrouvait vite classé comme hérétique ! Pas qu’au moyen age d’ailleurs…

 

Il y a plusieurs manières de faire un vin médicinal. Je vous donnerai quelques recettes dans une prochaine brève. J’en profiterai pour annoncer le gagnant de notre dernier jeu.

 

En attendant vous pouvez retrouver ICI une adaptation moderne de la recette du célèbre Hypocras, vin médicinal du moyen age, qui sous cette forme est un excellent apéritif, à boire avec modération bien entendu … !

 

 

Illustration BNF, l'automne

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Christine 24/05/2015 16:44

Un bon verre de vin, j'en rêve!

honorius 14/06/2015 11:23

Ne t'en prive pas surtout ! bisous

Adûnä Faël 22/05/2015 15:16

Comme disait Coluche, le pinard ça devrait être obligatoire ! Vive la vigne !
Bien à toi cher Honorius. Amitiés du dragon, Adû

honorius 14/06/2015 11:24

j'approuve ! Amitiés

danylartiste 11/05/2015 08:33

Bonjour , Savez vous pourquoi sur les représentations picturales les pieds de vignes soient de la grandeur d'un arbre ??? Si vous avez une réponse : je vous en remercie à l'avance ! D.K

marithe 09/05/2015 18:39

A la tienne honorius, c est l heure de l apero

Honorius 21/05/2015 20:15

merci !

Chantal 11/05/2015 13:01

Je pense qu'ils ne maîtrisaient pas la perspective ni la position dans l'espace...

Rechercher

♦♦♦